L’excellent bilan estival de la Métropole niçoise

L’excellent bilan estival de la Métropole niçoise

20


août
2019
Nice Côte d’Azur

Les chiffres sont tombés et ils prouvent – si besoin était – que Nice et son territoire restent une destination privilégiée par une clientèle française et internationale.
« Après le 14 juillet 2016, nous nous sommes retroussés les manches et nous nous sommes dits, « Allez, on y va ! » En trois ans, nous a avons investi 170 millions d’euros hors établissements neufs. Nous sommes toujours sur cette dynamique » explique Denis Cippolini, président de la fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur.
En juin, effet Coupe du Monde Féminine oblige, le taux d’occupation des hôtels s’est établi à 87 % (soit + 3 points) ; les veilles et jours de matches, il est même passé à 91 %. Plus 0,5 point aussi en juillet avec un taux d’occupation à 89,8 %. Jusqu’au 11 août (date d’arrêt des chiffres), il a encore grimpé, atteignant les 92,4 % et affichant des taux de réservation en hausse de 3 points. La fin de l’été et le début de l’automne devraient rester largement positifs. 68 % des chambres sont déjà réservées pour le mois de septembre (+12 points par rapport à 2018) et octobre s’annonce bien avec, pour l’heure, une hausse constatée de 4 points.
La capitale de la Côte d’Azur est plébiscitée pour son environnement, son art de vivre et ses manifestations culturelles. L’aéroport international Nice Côte d’Azur, 2e aéroport de France après Paris a vu, au 30 juin, son trafic en hausse de 5,7 %. Il a accueilli 6,67 millions de passagers. L’offre hôtelière et de restauration est à la hauteur de la destination, multiple et variée et elle répond idéalement aux attentes de tous les publics venant des quatre coins de la planète. « Notre « savoir-faire » et « savoir-vivre » à la Française avec l’accent Méditerranéen, les efforts conjugués de tous les acteurs du Tourisme, en étroite collaboration avec la Mairie de Nice et la Métropole NCA : c’est du Gagnant /Gagnant » conclut Denis Cippolini.

Ce mois ci
Août. 2019
En voir plus
Actualités
09 Sep. 2019

<p>Présente depuis plus de 50 ans dans les Alpes Maritimes et forte de ses 130 salariés,<strong> l’agence de Nice /Valbonne </strong>se caractérise par son intégration au territoire et la connaissance des contraintes de son tissu économique. C’est un gage de proximité et de réactivité.</p>



<p><br> L’ensemble des métiers Apave y est représenté : l’inspection et l’accompagnement technique, le bâtiment génie civil, la formation professionnelle, les essais mesures, le conseil et le management SSHT ainsi que la certification.<br> L’ensemble de ces savoir-faire permet un accompagnement sur toutes les phases d’un projet ou la vie d’une entreprise. </p>



<p>Les équipes Apave  sont en capacité de trouver des solutions technico économiques sur les différents domaines liés à l’électricité, la mécanique, les machines, les ascenseurs, la prévention incendie, la pression, l’énergie, l’hygiène, la sécurité…<br> Le secteur du tourisme représentant une filière de poids dans l’économie régionale,<strong> l’agence de Nice a développé des compétences spécifiques pour votre secteur et propose des offres en adéquation avec les enjeux de vos métiers.</strong><br> Natif des Alpes Maritimes, et en fonction au sein d’Apave depuis 18 ans, Michel CORNILLON Chef des agences de Nice et Valbonne est à votre écoute.</p>



<p><strong>Contact : michel.cornillon@apave.com</strong></p>



<figure class= ">
Partenaires
APAVE NICE, l’efficacité de la proximité
24 Jul. 2019
17 Sep. 2019
Nice Côte d’Azur
Une marque et des projets ambitieux

<p style=La première pierre du Campus Sud des Métiers, l’un des chantiers majeurs de la ville, a été posée le 9 Septembre dernier dans l’Eco-Vallée niçoise.


Ce futur pôle de l’apprentissage, qui s’étendra sur 24.200 m2, accueillera chaque année 2500 alternants, du CAP au diplôme d’ingénieur.

Imaginé par les architectes Corinne Vezzoni et associés, pour le campus et ABC Architectes (Jean-Philippe Cabane), pour l’hébergement, le programme comprendra, outre les centres de formation, des espaces entrepreneuriat, événementiel, département des filières stratégiques…, un learning center, un complexe sportif, une offre d’hébergement, une desserte pour les transports en commun et des places de stationnement.

Y cohabiteront l’Institut de Formation de l’Automobile (IFA), l’INB Côte d’Azur, l’IFPS, le CESI, la formation Cuisine Mode d’Emploi(s) de Thierry Marx. Coût total de ce projet, 84 M€, financés apr la CCI Nice Côte d’Azur, la Région Sud, l’État via le Programme d’Investissement d’Avenir, la Métropole Nice Côte d’Azur et le département des Alpes-Maritimes.

Rendez-vous dans un an !

">
Nice Côte d’Azur
Campus Sud des Métiers de Nice, rendez-vous en 2021...
02 Aug. 2019
26 Jul. 2019
25 Jul. 2019
19 Jul. 2019
28 Jun. 2019
10 Jun. 2019
30 May. 2019
15 May. 2019
29 Apr. 2019
24 Apr. 2019
09 Apr. 2019
12 Feb. 2019
11 Feb. 2019
23 Jan. 2019

<p>Passée récemment du statut de syndicat à celui de fédération, la Fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur poursuit son élan de modernisation. A l’ère du tout numérique, et pour être en phase avec son époque, elle maîtrise désormais les outils de la communication 2.0 et assoit une image résolument dynamique. Au programme de cette (r)évolution : nouvelle identité graphique, un site internet repensé, des newsletters récurrentes. </p>



<p><strong>Pour en savoir plus…</strong></p>



<p>Devenir la Fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur, ce n’était pas seulement s’ouvrir à tous les acteurs du secteur du tourisme avec un grand « T ». C’était aussi entrer de plain-pied dans le XXI<sup>e</sup>siècle et se servir au mieux de ses outils les plus performants. Nouveau nom donc, synonyme de nouveau logo, de site internet inédit et de newsletters régulières.</p>



<p><strong>Son nouveau logo</strong>, la FHRTNCA l’a voulu en adéquation avec l’ADN du territoire. Minimaliste et design, il reprend ce qui fait la force et le charme de la destination : la mer, la montagne et le soleil. Décliné en or (l’exclusivité et l’excellence de Nice Côte d’Azur), ou en bleu (celui du ciel et de la Méditerranée), original tout en restant institutionnel, il est aisément utilisable sur tous les supports de la FHRTNCA.</p>



<p><strong>Son nouveau site</strong>, clair et intuitif, consultable sur smartphone ou tablette, reprend les codes de notre nouvelle identité graphique. La FHRTNCA se veut dynamique mais également cohérente.</p>



<p>Vous, comme les partenaires, avez désormais à votre disposition un formidable outil d’information, de communication, de partage.</p>



<p>En quelques clics, vous avez accès aux actualités liées au territoire et/ou à votre profession, à des documents pratiques à l’exercice de votre activité, à l’agenda des grands rendez-vous de Nice et des communes environnantes… </p>



<p>Vous découvrez les avantages d’adhérer à une fédération proche de vous, capable de vous conseiller, de vous défendre mais également de vous écouter, parce que vous êtes force de proposition.</p>



<p>Indispensables et complémentaires, <strong>les newsletters</strong>sont autant de rendez-vous réguliers et informatifs. Annoncer un événement à venir ou faire un flash-back sur un événement passé, mettre l’accent sur une nouvelle loi, publier des résultats… sont autant d’occasions de garder le contact avec vous et avec les partenaires de la FHRTNCA.  </p>
Fédération
FHRT Nice Côte d’Azur, une communication 2.0

<p>Sa vie fut un roman. Un roman qu’elle ne laissa à personne le soin d’écrire. Avec sa disparition, le Negresco est orphelin. Jeanne Augier emporte avec elle une certaine idée de l’hôtellerie, unique… comme elle.</p>



<p>« Si vous avez la santé, si vous avez une volonté farouche dans n’importe quel domaine, vous serez victorieuses, soyez confiantes, partez gagnantes. » Jeanne Augier, qui vient de disparaître à 95 printemps, avait cette volonté farouche. </p>



<p>Fille unique d’un riche promoteur immobilier breton, Jean-Baptiste Mesnage, elle prend les rênes du mythique hôtel, acheté en 1957 par son père.</p>



<p>Elle n’est pas du métier mais, très vite, voue au lieu une véritable passion. Elle décide d’en faire le Versailles de l’hôtellerie française, expliquant, « Je voulais créer des décors qui n’existaient plus, remettre à l’honneur des techniques qui avaient disparu. »</p>



<p><strong>Un musée 5*</strong></p>



<p>Elle supervise tout, dirige d’une main de fer dans un gant de velours des employés qui lui donnent du « Madame ». Et elle chine. Dans les salles des ventes, mais pas que… Jeanne Augier écume les châteaux et patiemment, année après année, elle constitue un incroyable ensemble de pièces, aussi hétéroclite que surprenant. Collectionneuse compulsive diront certains, éclairée argueront d’autres, elle réussira le tour de force de faire cohabiter quelque 6000 œuvres d’art dans son musée-hôtel. Des meubles Empire vont côtoyer des fauteuils 70’ (en plastique), des tableaux de coqs gaulois voisineront avec des sculptures de Nikki de Saint Phalle. Ici se retrouveront les grands maîtres du classicisme, du rococo, du cubisme, du surréalisme et du nouveau réalisme. Souvent, les associations paraîtront improbables. Pas pour Jeanne Augier.</p>



<p>L’Histoire lui donnera raison. Le Negresco n’est-il pas le dernier palace familial de l’Hexagone, encore français, et doté du label « Entreprise du patrimoine vivant » ?</p>



<p><strong>Un livre d’or exceptionnel</strong></p>



<p>A l’instar de Coco Chanel, Jeanne Augier vivait à l’hôtel, dans un appartement aménagé au sixième étage du Negresco. Nombre de ses clients sont devenus des proches :  Nadia Léger, Grace Kelly, Marc Chagall, Jean Cocteau et bien sûr, les grands couturiers (Paco Rabanne, Pierre Cardin, Yves Saint Laurent). Esthète, Jeanne Augier était aussi férue de mode. </p>



<p>Devenue une légende de son vivant, celle qui a accueilli et hébergé Salvador Dali, Louis Armstrong, les Beatles, Elton John (venu tourner au Negresco le clip de « I’m still standing »), Michael Jackson, Walt Disney, Bill Gates, Montserrat Caballé (invitée permanente disposant d’une suite à son nom) … avait anticipé sa disparition. En 2009, elle avait créé une fondation pour que cet établissement unique en son genre bénéficie d’une gestion indépendante pendant encore 99 ans après son décès.</p>



<p>« Je ne veux pas que mon hôtel, après ma mort, devienne une coquille vide décorée dans le style international. »</p>



<p>Personnage haut en couleurs, portant au firmament les valeurs de l’hôtellerie française et d’un art de vivre que le monde nous envie, Jeanne Augier restera dans les mémoires. </p>



<p>La Fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur tenait à lui rendre hommage. Au revoir Madame… et merci.</p>
Nice Côte d’Azur
Jeanne Augier, la pasionaria de l’hôtellerie
En voir plus

Qu’attendez-
vous ?

Un seul contact :

Contactez-nous

Nos partenaires