ASSEMBLÉE GÉNÉRALE LE  28 MAI 2019 HÔTEL LE SAINT PAUL

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE LE 28 MAI 2019 HÔTEL LE SAINT PAUL

30


mai
2019
Fédération

Assemblée générale 2019 : une fédération résolument tournée vers l’avenir

Son assemblée générale du 28 mai dernier a permis à la FHRTNiceCôted’Azur de faire le point sur les actions engagées en 2018 et sur les grands enjeux du second semestre 2019.

Un an après son changement d’appellation, la Fédération de l’Hôtellerie de la Restauration et du Tourisme Nice Côte d’Azur (FHRTNiceCôted’Azur) confirme que son ouverture à tous les acteurs du Tourismeau sens large du terme(les hôteliers bien sûr, mais aussi les restaurateurs, les plagistes, les exploitants de débits de boissons, les brasseries, les agences de voyages…) est une réussite.

Comme le souligne régulièrement son président, Denis Cippolini : « Pour nous, il n’existe qu’un seul et unique éco-système et notre objectif majeur est de rassembler pour créer des synergies commerciales et une dynamique économique au service de notre destination. »

RASSEMBLER LES HOMMES ET LES TERRITOIRES

Plus que jamais, la vocation de la FHRTNiceCôted’Azur à réunir les professionnels du secteur et à générer la cohésion autour de son territoire, de la côte au moyen et au haut pays, reste forte.

En 2019, le nombre de ses adhérents a augmenté ; ils sont désormais plus de 300. Preuve que la FHRTNiceCôted’Azur s’impose comme une véritable source de rassemblement autour d’un projet commun.

Parmi les nouveaux membres cooptés lors du tout récent conseil d’administration figure Karine Marro-Guffanti (restaurant Le Grand Balcon) qui devient vice-présidente restauration.

Deux grands groupes de restauration font également leur entrée à la FHRTNiceCôted’Azur : Canatella (Le Galet, Babbo Moi, La Voglia, La Favola, Di Piu et Villa d’Este) et Vannini (Gigi Tavola, Le Virginie, La Corderie, Paloma Cantine).

« Le tourisme vert est en pleine expansion et nous ne pouvons pas ignorer cette progression ; nous devons accompagner les communes rurales pour faciliter ce développement » martèle Denis Cippolini. Représenter ce territoire aussi riche que varié est un devoir que la FHRTNiceCôted’Azur remplit pleinement.

Nice Côte d’Azur, c’est en effet 185 kilomètres de bord de mer et 80 % de son territoire occupé par la montagne. Une diversité qui fait tout son charme et sa force. Une destination de paradoxes, avec un littoral de toute beauté, de grandes villes dynamiques, un moyen pays où villages et hameaux parlent d’esthétisme architectural et un haut pays qui vit douze mois par an au rythme des saisons.

En juin 2018 déjà, Denis Cippolini signait avec le président de l’association des maires ruraux 06 une convention sur l’attractivité des CHR dans les territoires ruraux, point de travail de fond structuré autour des 5 vallées (Tinée, Vésubie, Var, Estéron, Roya). Aujourd’hui, la FHRTNiceCôted’Azur compte des référents dans chacune de ces 5 vallées. Mieux même : Elodie Gallopin, de l’hôtel Les Alizés à Puget-Théniers a intégré le bureau à la tête de la commission Moyen et Haut-Pays.

UN IMPERATIF : DEVELOPPER LE TOURISME D’AFFAIRES

Nice Côte d’Azur s’impose comme une référence dans l’art de vivre à la française, un savoir-faire que le monde entier lui envie.

Le territoire bénéficie d’un cadre de rêve, entre mer et montagne, d’un ensoleillement généreux, d’un aéroport international (le 2e de France après Paris, à 15 minutes à peine du centre-ville), de nombreux hôtels (palaces, hôtels de charme…), de restaurants (du simple bistrot à la table gastronomique), de musées et de théâtres, d’infrastructures performantes… autant d’atouts qui drainent un tourisme de loisirs comme d’affaires.

C’est auprès de ce tourisme d’affaires, très porteur, que la FHRTNiceCôted’Azur, se positionne. Le territoire dans son entier se montre dynamique et attractif. Paradoxalement, d’octobre à mars, le taux de remplissage des hôtels niçois n’excède pas 50 %. Consciente des réalités actuelles mais aussi des formidables possibilités d’évolution de la destination, la FHRTNiceCôted’Azur entend participer pleinement et activement à l’essor du tourisme d’affaires sur le territoire. Partie prenante du Convention Bureau, bras armé du tourisme d’affaires, elle entend mettre à profit son rôle de plateforme d’idées, d’échanges et de retours sur expérience pour dynamiser la saison hivernale.

Toujours dans cette volonté d’implication, la FHRTNiceCôted’Azur est d’ores et déjà prête à se montrer partie prenante dans l’Agence d’Attractivité Territoriale qui devrait voir le jour dans les semaines à venir.

AIRBNB, L’EQUITE EN QUESTION

« Nous ne sommes pas contre cette économie participative et collaborative. Mais quand on fait du business, il faut que tout le monde soit soumis aux mêmes lois. Sinon, c’est de la concurrence déloyale. » Denis Cippolini

C’est par voie légale que la FHRTNiceCôted’Azur a réussi à imposer à Airbnb l’obligation du numéro d’enregistrement. Ce qui permet désormais à la Métropole de récolter la taxe de séjour. Suite au décret du 28 avril 2017, la Ville de Nice a d’ailleurs été la première commune de plus de 200 000 habitants en France à adopter cette mesure en conseil municipal.

Le 14 mai dernier, un jugement condamnant des propriétaires ne respectant pas la loi, est allé dans le sens d’une meilleure équité. Ce dont se félicite le président de la FHRTNiceCôted’Azur.

Qu’attendez-
vous ?

Un seul contact :

Contactez-nous

Nos partenaires